Thierry Marx : 'Je suis un rêveur'

Quel est votre rapport à l'ambition ? Notre environnement judéo-chrétien et laïque nous impose de ne pas avoir d'ambition, ce qui est la pire des choses. L'ambition n'est pas malsaine. Là où j'ai grandi, dès que quelqu'un voulait monter sa boîte, il allait forcément devenir un salaud de patron. C'est un mal français. Vous recherchez des collaborateurs ambitieux ? Oui. Quand je recrute quelqu'un, je lui pose deux questions : "Pourquoi voulez-vous travailler pour moi ? " et "vous vous voyez où dans deux ans ? " La seconde question paralyse souvent les candidats. Être ambitieux n'est pas un manque d'humilité. Au contraire, j'ai besoin qu'une personne soit ambitieuse, qu'elle se voit à ma place, pour tisser un lien de confiance. C'est-à-dire ? Je fais régulièrement des tête-à-tête avec mes collaborateurs. Nous revenons sur leurs missions et les objectifs fixés. J'essaye de les comprendre et de les aider quand nous ne sommes pas aux résultats attendus. Ensuite, je leur demande où ils en sont dans leur projet pour prendre ma place. Et comment je peux les aider pour y arriver. En faisant progresser les personnes, vous créez ce lien invisible de fraternité. Si vous pensez que la simple rémunération [...]